« Banque : service ou serre-vis (dans la famille casse-boulons)La régie qui ne réagit pas »

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/_core/_template.funcs.php on line 190

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlistlight.class.php on line 1425

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlight.class.php on line 683
21:44:11 , Catégories: Ma gueule  

Comment éviter le calvaire de l'école de recrue ?

Voici une réponse à un post d'un autre bloggeur dont je recommande la lecture des articles ;oD
Sa question était de savoir si qqn avait des trucs pour éviter l'école de recrue.

Lien vers l'article

------------------

Hello Bretzelman

Je me suis retrouvé dans la même situation que toi il y a de cela environ 5-7 ans (j'ai une mémoire de poisson rouge pour les dates).

Ma première réflexion était "Comment je vais pouvoir faire pour éviter ce calvaire ?!?". Un peu comme toi, j'ai passé 1 année de ma vie à courir les médecins pour soigner mon dos et je pensais que ce statut d'"handicapé" suffirait à me "disqualifier" ... QUE NENNI. En fait, je ne pense pas qu'ils prennent des décisions rationnelles, ils choisissent simplement ce qui te fais le plus ch...

Ensuite j'ai regardé les alternatives : service civil, protection civile ... et je me suis rendu compte qu'investir 1,5 fois plus de temps ou payer pour pouvoir éviter l'armée ne me convenaient pas forcément. C'est alors que j'ai décidé que mon but était de rendre ces x semaines de "Konzentrationslager" les moins pénibles possibles :

- première décision : me rendre le plus inutile possible. Pour cela, j'ai accumulé les dipenses ; dispense de marche, dispense de porter et même dispense de port de casque (à cause de mon dos). Cette dernière chose est une aubaine car, du coup, je n'avais pas le droit, par exemple, d'aller tirer des grenades (activité des plus débiles) ou encore de faire les exercices pour marcher en ordre (ça fait con un gulu dans une compagnie qui n'a pas de casque). Il faut souvent se battre pour faire respecter ses dispenses mais j'étais intransigeant sur le sujet. Les premières semaines, j'étais tous les 2 jours à l'infirmerie et j'ai toujours refusé de prendre des ponstans (le médicament préféré de l'armée ... il t'en donnent à la tonne) et au bout de la 2e fois j'exigeait d'aller chez un médecin civil. Malheureusement, la visite médicale est toujours pendant la sortie, justement pour dissuader les gens. Là où j'ai un peu merdé c'est le refus de l'arme. J'ai su trop tard que c'était possible ... mais j'aurais rêvé de me débarrasser de cette abomination. C'est une chose que je ne peux que te recommander ; ça te rend complètement inutile au yeux de la hiérarchie (un soldat sans arme, c'est un comble... ;oD) et puis en plus tu évites par la suite ce truc qui me fait ch... tous les ans : les tirs obligatoires ! Quand à savoir quelle argumentation choisir, je pense que tu es largement assez intelligent pour te concocter un dossier afin d'étayer ta décision. Il faut savoir que, par principe, ils ne sont pas d'accord que tu refuses l'arme mais ils finissent souvent pas céder ... au pire, on a tous des talents de comédien quand il est question d'exprimer une frousse vis-à-vis d'une arme ... et ils ont très peur (on les comprend) des gens qui réagissent de manière totalement irrationnelle du style "être pétrifié et trembler comme pas possible quand ils essayent de te donner l'arme".

- deuxième décision : me planquer. Lors du recrutement il est difficile de choisir une affectation mieux que les autres. Pour ma part, ils m'ont donné le choix entre une affectation de m..., une autre de m... et encore une autre de m... ; les 3 n'ayant aucun rapport avec ce que je désirais. En revanche, durant l'école de recrue, il y a bcp plus de possibilités. Il y a tout d'abord la poste [ordonnance de poste] (chercher le courrier et le distribuer), une super excuse pour partir au moment fatidique. Autrement je recommande les bureaux [ordonnance de bureau ou encore mieux, aide fourrier], la cuisine ou, si tu aimes rester seul, le clou (j'ai fait des refus d'ordre qui allaient à l'encontre de mes dispenses). Bon là, ce n'est pas forcément à recommander à tout le monde, surtout qu'on se fait distinguer mais ça permet de se reposer (denrée [le repos] bien rare à l'armée). il faut savoir que tu as droit, au clou, à l'information (moi j'avais les journaux ;oD) et à la visite du représentant de ta religion. Etant athée, j'ai demandé qu'ils viennent tous ... ça me faisait de la visite et de la conversation ;oD Par un coup de chance, j'ai même réussi à me faire prendre comme conducteur de véhicule civil. J'ai donc fait 3/4 de mon école de recrue dans une Opel avec le coffre rempli de mon matériel (comme cela pas d'inspection) et de bouquins à lire (le tps passe très lentement).

- troisième décision : faire partie du décor. Mon but était de passer inaperçu et je pense ne pas trop mal avoir réussi. Ne jamais être dans les premiers, ne jamais être dans les derniers, ne pas être un meneur, ne pas être un râleur, ne jamais louper un examen mais toujours le réussir "à la raclette", ce sont les clés du succès. Je crois même qu'ils me prenaient pour un autiste car parfois je répondais aux questions qu'à la 5e fois ... donnant l'impression que j'étais sur une autre planète. Bon, cette façon de faire est à double tranchant car elle cause une immense frustration, surtout pour des personnes comme toi et moi qui aimons nous exprimer et détestons la stupidité. Déjà que l'armée est "la jachère du cerveau", là c'est encore pire. Perso, j'organisais mentalement mes différents projets pendant la journée et je couchais le tout sur papier le soir ; ça occupait mon esprit. Au final, je pense que mon commandant, à la fin de l'école de recrue, n'était pas sûr, en me voyant, que je faisait bien partie de sa compagnie : un réel succès.

Voilà ce que je peux donc te dire sur l'école de recrue ...

Et si cela peut te rassurer, l'après école de recrue est encore une autre chose.

Perso, je n'ai jamais fait un cours de répétition "dans la troupe". Je me suis arrangé pour me faire engager dans les services informatiques de la Confédération, où je fais des cours de répétition "light". Ca veut dire, en civil, tous les soirs à la maison et horaire libre... Que demander de plus ?!?

Bien du courage


Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlistlight.class.php on line 1488
Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Comme qui dirait : "Jusqu'il y a peu je souffrais de schizophrénie et désormais nous sommes guéris." Je rajouterais même que j'ai l'impression d'être quelqu'un d'autre chaque jour. Je regarde les messages que j'ai postés la veille et je me dis : "Mais qui c'est le BOLET qui squatte mon espace d'expression !!!! Je vais lui faire passer la passion de la mycologie, c'te pleurotte de 12!" A ce propos, y'a quelqu'un qui peut m'expliquer pourquoi j'écris ça ?!?!?

Rechercher

Outils utilisateur

powered by b2evolution free blog software