« Merci pour votre fidélitéProblèmes financiers (5) : planifier le remboursement de la dette »

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/_core/_template.funcs.php on line 190

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlistlight.class.php on line 1425

Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlight.class.php on line 683
22:16:54 , Catégories: Ma ligne chaude (hotline)  

Problèmes financiers (6) : Prendre conscience des comportements à risque

Chez la plupart des personnes en difficultés financières on retrouve des comportements financiers à risque. Cela vient évidemment aggraver une situation matérielle déjà fragile (revenu modeste, famille nombreuse ou complexe, ...).

angoisse

En voici une petite liste non exhaustive :

  • Négligence dans les payements : La première chose est assez évidente et ne ressemble pas vraiment à la suivante. Certaines personnes donc ne gèrent nullement leurs finances. Elles dépensent sans compter ("Tant qu'il y a de l'argent"). Parfois même, elles ne font pas leurs payements ou irrégulièrement. N'ont aucune idée de l'argent qui leur reste. Ne font aucun budget. Pire, elles n'ouvrent même pas leur courrier, de peur d'être déprimé par les factures. Tout cela peut se comprendre mais il est primordial d'y retrouver un semblant d'ordre pour remonter la pente. Aux personnes dont je m'occupe, je dis toujours qu'il est plus simple, agréable et rassurant de gérer ses finances que de les laisser dégénérer.
  • Achats à crédit : Contrairement à d'autres pays, en Suisse, par chance, les achats à crédit ne sont pas encore trop rentrés dans les mœurs. C'est une chose très pernicieuse. Ces crédits peuvent être utiles pour les gens qui maitrisent leur finances mais pour les autres, c'est un gouffre sans fond. On a l'impression de pouvoir se permettre des achats et de diluer la douleur de payement sur le long terme. Mais on oublie qu'on se met la corde au coup. Encore une fois, avec des finances en règle, cela peut être un moyen de financement très intéressant mais dans d'autres cas, surtout si plusieurs crédits sont faits en parallèle (les contrôles à la conclusion ne sont pas encore très précis), le danger est grand. J'ai vu des exemples de personnes qui après 10 ans de payement se retrouvaient avec une somme totale plus importante que le prêt à la base, simplement parce qu'ils n'avaient pas l'argent pour payer les mensualités et qu'ils étaient étouffés par des intérêts et pénalités exorbitants. Le prêt n'a pas besoin d'être énorme (à peine quelques milliers de francs, le prix d'une TV) pour entraîner une situation critique. Alors réfléchissez bien avant de vous lancer dans ce genre d'histoires.
  • Leasing : Le leasing n'est pas différent d'un achat à crédit, si ce n'est qu'il est beaucoup plus facile (malheureusement) de plier ou carrément détruire une voiture qu'une télévision qui se trouve dans le salon. De plus, les conséquences physiques ou bien simplement dans ses déplacements (si par exemple on est obligé d'avoir une voiture pour son travail) lors de la destruction d'une voiture que d'un accessoire ménager. N'oubliez pas que même si l'objet est détruit, il faut continuer à le payer. Même si l'assurance rembourse une partie de la voiture, il faut payer la différence et les intérêts. Là aussi, cela peut amener à des situations précaires.
  • Abonnements : Le mot abonnement semble plus ou moins inoffensifs mais on a vite fait de conclure nombres d'abonnements qui vont nous trainer au fond. Voici un petit abonnement pour le fitness (où on ne va de toute façon plus), un autre pour une télévision numérique (qu'on ne peut plus regarder car la TV, achetée à crédit, a explosé), encore un autre chez un libraire (qui nous livre à domicile l'encyclopédie que personne ne lit mais qui fait bien dans la bibliothèque), etc. Ces petits montants anodins finissent par s'additionner et poser des problèmes. Surtout qu'il est toujours très difficile de rompre ce genre de contrat ... sinon au prix de lourdes pénalités. Bref, faites attention, si vos finances sont limites, avant de conclure un contrat de ce genre et surtout ne succombez pas à l'argument du style "si vous prolongez votre contrat de 24 mois, vous économisez X centimes". Les entreprises qui vendent ces produits ne sont pas caritatives et pensent avant tout à leur profit.
  • Téléphone portable : Le téléphone portable fait partie de l'accessoire commun de presque chaque habitant des pays dis développés. Seulement voilà, sous cet aspect universel, il cache certains "danger", surtout si on ne sait pas se limiter. J'ai vu des gens avoir des factures mensuelles de téléphone qui dépassent le montant annuel que j'y consacre, alors que c'est mon outil de travail. Simplement parce qu'ils ne savent pas se raisonner et succombent à toutes les offres qu'on leur fait. Il y a tout d'abord l'usage habituel : téléphone voire SMS. La facture arrivant à la fin du mois, on oublie de se dire qu'il vaudrait parfois appeler depuis un téléphone fixe moins onéreux (ou carrément fixer un RV et se voir) plutôt que de passer des heures au bout du fil. De même, un rapide coup de fil peut parfois remplacer des dizaines de SMS. Mais en dehors de ces pratiques ordinaires, il y a encore plein d'autres services que l'on peut s'acheter à prix d'or : sonnerie spéciale, fond d'écran dernier cri, service d'annonce par SMS, etc. Tout cela ne peut que gonfler la facture finale et donc fusiller un budget précaire. Là aussi, il faut faire attention à la durée d'engagement du contrat.
  • Numéros surtaxés : Les personnes en difficultés financières ont généralement aussi d'autres soucis. Elles se sentent seules, ont besoin d'être réconfortées, ... Les numéros surtaxés sont une méthode simple, pratique (pas besoin de sortir et de s'exposer au regard des autres) ... mais aussi excessivement onéreux. Si vous venez à vous occupez des finances d'une personne en difficultés, n'oubliez donc pas ces autres aspects "non-financiers". Il ne faut évidemment pas vous substituer à un professionnel mais soyez compréhensif et n'accablez pas la personne.

Voici pour ce qui me vient pour l'instant. Je suis heureux de tout complément ...


Warning: array_merge() [function.array-merge]: Argument #2 is not an array in /home/www/web73/html/moimoi.ch/V_2-4-1/inc/items/model/_itemlistlight.class.php on line 1488
Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Comme qui dirait : "Jusqu'il y a peu je souffrais de schizophrénie et désormais nous sommes guéris." Je rajouterais même que j'ai l'impression d'être quelqu'un d'autre chaque jour. Je regarde les messages que j'ai postés la veille et je me dis : "Mais qui c'est le BOLET qui squatte mon espace d'expression !!!! Je vais lui faire passer la passion de la mycologie, c'te pleurotte de 12!" A ce propos, y'a quelqu'un qui peut m'expliquer pourquoi j'écris ça ?!?!?

Rechercher

Outils utilisateur

powered by b2evolution free blog software